Libellule en détails…….

merci à cette –>libellule

pour son cadeau

et merci à la Vie

pour sa perfection

………

……..un visage apparaît………….

joie de –> la paréidolie 😉

Publicités

Une libellule offre sa Vie……

quelle surprise, quand on ouvre sa porte au matin,

de trouver une libellule de 10 cm sur son paillasson!

……

cette fois, il n’était plus question de la sauver comme vu –> ici

mais c’était le don d’elle-même et de sa magnificence qui fut reçu

proche de son dernier souffle….

elle nous lègue son corps à observer…….

à suivre…….

La clé du bonheur……..

existe-t-elle

ouvre-t-elle toutes les portes

ou simplement celles qu’on a pris le temps de réparer?

…..

alors au travail

sans perdre de temps (……)

Eclipse lunaire et réverbère……..

se pencher à la fenêtre……

21h44, rosée à souhait …… explications –> ici

mais les nuages vont venir occulter certaines phases de l’éclipse

seul le retour lumineux de cette pleine lune rouge orangée

me sera vraiment visible……..

en attendant un autre astre est parvenu à me distraire….

…..

réverbère-platane: l’alignement presque parfait!

et la lune???

ouf! la revoilà!

……à main levée, elle se dédouble………et elle en rougit, la pauvre!

……

et des nuages encore….

lune et mars……je me plais à l’imaginer….

…..*observer la vie* sur mars……..

…..

…..23h06…..

……01h54…..

……..

…..lune et mars ‘à l’œil nu’….23h13……

et pour voir *l’éclipse solaire* de mars 2015, c’est –> ici

Nuit d’été………

juste avant…..

……

alors que la clarté était encore suffisante

ils me sont apparus…..

elle………..

……et lui

c’est la saison

celle des Amours

Trois couleurs……

……bleu, blanc, rouge………

un élan d’énergie fraternelle

autour d’un ballon rond

et c’est l’explosion de joie

……..

……..les bleus font vibrer la France………

ô temps suspend ton vol……

vol stationnaire

pour mieux appréhender

l’invisible

……..

dans la pureté de l’instant

comprendre l’essentiel

du présent

……..

en modifier l’angle

et atteindre le cœur

Petite nymphe au corps de feu……..

un bassin….

……..

des nénuphars….

……

………..quoi de plus romantique……..pour servir de décor aux amours de la petite nymphe au corps de feu……en équilibre juste au dessus de la plus jolie fleur

………

…….de face…….

…..en ombre chinoise…..

puis chaque petite nymphe vaque à ses occupations…

….monsieur d’un côté….

….madame de l’autre….

un petit clic sur chaque photo pour une plus grande émotion………

pour aller plus loin: http://nature22.com/odonates22/zygopteres/petite_nymphe/petite_nymphe.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrrhosoma_nymphula

En rouge……..

rouge coquelicot bien sûr!

mais pas que………

….

11/05/2018

12/06/2018

….

………

……….

faire fondre doucement les fanes des radis dans un peu de beurre, les saler, les poivrer puis y ajouter de la crème fraîche…..miam…….c’est délicieux!

le rouge est bon et beau mais le vert est indispensable 🙂

Après les limodores du 52, les limodores du 04……..

aussi spectaculaires que ceux de haute-marne mais plus nombreux

voici les (grands) limodores des alpes de haute-provence

…..

…..

…..

…..ici aussi massacrés par ignorance……

……………

……

Quand le blanc devient tout doré……….

en mai les fleurs de nombreux arbres séduisent nos yeux, notre nez

et certaines viennent s’épanouir sur nos papilles…..

…….acacia…….

…….

….

……..

………

……..

…..

…….

……..sureau noir……..

…….

……..

………

…..

……

!!!!

 

Du jaune d’exception……..

ouvrir les yeux en permanence

c’est avoir la possibilité

de découvrir l’extra-ordinaire

dans des lieux que l’on connaît par cœur

ascalaphe soufré

……..

….

……..11/05/2018…….

Des sabots bien fleuris……..

de la persévérance naît parfois souvent des miracles

ainsi en est-il de ces sabots découverts —> l’an dernier

dont je ne voulais pas rater la pleine floraison …..

…..ils se plaisent en milieu humide car de l’eau suinte le long de cette butte et se déverse dans le fossé……

…….

…..

……

…..

…….

….malgré mes recherches, des sabots de vénus ‘sauvages’ de cette couleur ne semblent pas répertoriés…..

l’an dernier, on comptait deux stations de ces sabots monochromes en ce lieu et cette année une seule apparaît

quant aux sabots du fond de la combe….

…..ils doivent avoir les pieds dans l’eau en fin d’hiver……

….et produisent des fleurs doubles….

…..

certains n’étaient pas encore épanouis, ce 16 mai 2018

…..ou presque….

…….

quant à ceux qui étaient fleuris le 12 mai, ils se portaient bien le 16 🙂

la beauté des sabots ne dispense pas d’ouvrir l’œil

sur ce qui les entoure…

…..

…..

on peut se laisser emporter par un seul sujet

au risque de passer à côté d’autres merveilles

toutes aussi essentielles, même si moins spectaculaires….

De bien jolis sabots jaunes………doubles…….

revenons aux couleurs et notamment *le jaune*…….

depuis un an, ayant précieusement conservé leurs –> traces

c’est avec émerveillement que je les ai retrouvés….

les monochromes n’étaient pas encore fleuris le 11 mai….

….et quasi invisibles bien qu’en bordure de route…..

en revanche le 12 mai…….

….ceux qui se cachent en forêt, près de ce petit ruisseau…..

….ces sabots-là étaient bien fleuris!

cette année, c’est par un autre chemin qui j’y suis parvenue

moins long que par la grande prairie mais beaucoup plus sportif car un fort dénivelé y conduit!

le jeu en valait la chandelle car non seulement les sabots de vénus sont rares mais quand ils sont à fleurs doubles, c’est exceptionnel! et là ce n’était pas UN mais DEUX pieds à doubles fleurs qui étaient côte à côte!….à voir fleuris dans un prochain billet 🙂

ce 12 mai marquait le début de la floraison 2018

….

….et ils peuvent facilement passer inaperçus…..

…..mais lorsqu’on s’approche…..

…on est subjugué, même de dos!

…..

les sabot de vénus sont protégés sur l’ensemble du territoire français métropolitain et considérés comme vulnérable sur la liste rouge des espèces menacées à l’échelle nationale, européenne et mondiale

Un second cigogneau et la coquille du troisième œuf est percée…..

l’attention du couple de cigognes noires est mobilisée par deux petits et un troisième qui a percé sa coquille

grâce à cette –> webcam estonienne, c’est le troisième printemps de ce blog en compagnie de ces cigognes

on remarque combien les parents sont attentifs l’un à l’autre et envers leurs petits mais il n’en est pas toujours ainsi ‘à nos yeux et à notre compréhension humaine’ car la Nature a ses lois que la raison humaine ignore…..

agrandissement d’une capture d’écran à 11h05 où l’on voit le trou dans la coquille juste à côté du bec rouge……….

Naissance 2018 chez les cigognes noires….

petite pause dans les histoires de bleu

qui seront suivies de jaune et de rose

pour faire place au direct des webcams animalières

……..premier mai 2018……..

………….ce 19 mai, un petit est déjà né………..

……….

on remarque l’ajout de ‘douceur’ grâce à l’herbe fraîchement rapportée au nid et qui, –> comme l’an dernier, témoigne de la survenue des éclosions….

la suite de ces heureux événements est à suivre en direct –> ici 

trois autres cigogneaux sont attendus

et on peut voir que les parents régurgitent des têtards et autres dans le nid

afin de nourrir leurs jeunes……..

Le bleu des origines…..

un tableau extra-ordinaire de Laurence Délis à voir –> ici

m’a accompagné tout au long de ma balade du 11 mai dernier….

des bleus inconnus……..

………

……..qui tutoient le ciel………

 

……

….avec une pointe de rose…..

….un régal semble-t-il…..

…..

………

c’est du grémil bleu pourpre

(un site pour trouver facilement un nom de fleur est à consulter –> là)

puis les bugles rampantes se sont données à voir….

……offrant un aspect et un bleu différents suivant l’angle de vue…..

et l’une d’elles abrite……

…….une bien étrange chenille!

de la sauge en plein essor….

….

le polygala du calcaire photographié avec mon petit canon S110, compact, léger et dont les réglages sont ludiques

et le mois de mai ne serait pas ce qu’il est sans les magnifiques ancolies bleues qui poussent ici à profusion!

……

des ancolies qui subliment les paysages……

tout comme le blog –> *l’ancolie bleue* de Valérie Lafontaine qui avait impulsé en moi le désir de cette balade au cœur de mon département 😉

et comment passer à côté de ce champ….

…….

sans photographier le bleuet, au summum du bleu!

….

cette journée dont une première partie fut publiée hier

fut tellement riche de beautés, de rencontres et de découvertes

qu’elle se racontera sur plusieurs billets……..

le bonheur est dans la prairie

Une prairie et des vaches qui paissent

voilà qui peut sembler bien banal

surtout que cette scène se répète

à longueur de route par ici………..

……

…….

…….

mais là un filet d’eau traverse le pré

ce qui fait le bonheur des passereaux……..

…….une jolie bergeronnette……

…..un couple de chardonnerets………..

…..

………

…….

….les oiseaux font la navette entre l’eau et les fleurs…….

….les vaches cherchent l’ombre en ce vendredi 11 mai 2018…..

……..

l’ensemble n’est que douceur et harmonie

et porte à la méditation

aussi quand un tracteur stoppe et que la conversation s’engage

c’est tout naturellement que chacun raconte sa vie

moi, mon bonheur devant ce paysage

le vieux paysan, la fierté de son travail car ce sont ses terres

qu’il vient amender avec le fumier de ses vaches transporté sur 28 km

il est éleveur et sa fille a repris le flambeau

malgré les difficultés il est heureux

et moi aussi …….

………

Un seul oisillon à nourrir chez les pygargues à queue blanche….

voici revenu le temps des observations via les webcams animalières

le lien présenté –> dans ce billet de 2016 est de nouveau actif

mais au lieu de trois, cette fois un seul oisillon à nourrir….

en cliquant sur ces captures d’écran, on peut apprécier la grande délicatesse du parent et la réserve de poissons……

mi-juin 2016, alors que les trois jeunes étaient sur le point de s’envoler, une violente tempête avait détruit le nid

….le dernier à s’envoler sur les restes du nid….

espérons que cette année, le ciel sera clément….

Trésors le long des routes……des orchidées sauvages à observer…..et protéger (2)

comme vu –>précédemment 

les bas-côtés de nos routes peuvent receler –>des trésors

pour qui veut bien se mettre au ras des pâquerettes……

de loin, on ne voit rien de spectaculaire (‘clic’ sur les images pour un plein écran)…….

………ça se précise en haut du talus avec une plante de 30cm qui semble différente des herbes environnantes…..

….c’est une listère à deux feuilles ou feuilles ovales….

…qu’on peut confondre avec celle-ci dans des tons verts également….

et dans ce cas le détail est important pour reconnaître –>l’orchis homme-pendu

d’autres sont très grandes (près de 80cm) et se détachent un peu plus dans le paysage….

…..son long label en tire-bouchon est caractéristique…..

…..

….

ou bien elles sont nettement plus colorées…

…..

…..

…..

…..

visitées par tout plein de jolies petites bestioles, ces fleurs évoquent bien souvent un insecte spécifique (mouche, bourdon, abeille….qui leur sert d’appât pour leur permettre d’être fécondées) ou alors c’est une silhouette humaine (militaire, homme-pendu…) qu’elles nous suggèrent

…..un brin d’herbe avec des mouches dessus? c’est –>l’ophrys mouche 

……

nul besoin de connaître et de se souvenir de leur nom car il existe des sites et/ou des livres avec des indications de lieux ou de parcours pour nous aider et grâce auxquels j’ai inséré des liens cliquables sur le nom des orchidées présentées dans ces derniers billets

bonne chasse aux orchidées!

Limodore & Co…..orchidées sauvages protégées et à protéger (1)

se préparer à la chasse aux orchidées

c’est apprendre la patience

et le respect……

tout d’abord, ça n’a rien de spectaculaire…..

…et on se demande même ce que ça va devenir….

après quelques années, on se souvient que c’est peut-être épipactis, une –>helléborine rouge qu’on reviendra voir en fleurs un peu plus tard

mais il y a là aussi un –> limodore qui ne demande qu’à se laisser photographier…

….

….

et on déplore que les promeneurs ne sachent pas qu’il est protégé et rare…

…..car même s’il est très beau, on ne le cueille pas….

ces orchidées poussent le long des routes

parfois très mimétiques, elles ne risquent rien

mais si leur couleur ou leur hauteur sont impressionnantes

alors hélas, elles finissent en vase….

Une famille de ragondins………

il existe des animaux qui n’ont pas bonne presse

les –>ragondins sont de ceux-là

au prétexte de dégâts commis

ou bien parce que leur aspect dérange……

…….

…….

…….

……..

…….

……

…….

……..

…….des dents extraordinairement oranges……..

quatre jeunes et leurs parents

ont investi une petite zone rendue marécageuse

par les grosses pluies de l’hiver

à voir comment ils se comporteront

face à l’assèchement estival

et aux cultures environnantes……

histoire à suivre

Au crépuscule, la photo devient peinture………

un peu avant 21h, hier soir……..

………..on les –>distingue à peine……..

……..

…..on se rapproche…..

………

on contraste… et l’image se métamorphose en peinture……….

……

……..

…..

L’Amitié……..

denrée rare et précieuse

l’amitié véritable

celle qui dure et perdure

solide et sûre

se déguste à petite gorgée

comme —>le renouveau

…….

…..

……..

…….

………

…….

……..

……..

 

Lundi du renouveau…..

lundi du renouveau

…..

……….première sortie………….

avec la jolie bête à bon dieu

 

lundi de fêtes

lundi de tous les possibles

lundi d’ouverture

Premier quartier……..de lune

entravée, ligotée, liée…..

………21/03/2018……..22:50………

……….des rameaux te dessinent, te délimitent, te devinent……….

tes cycles fascinent

influencent la Vie

et font couler beaucoup d’encre…..

……..23/03/2018……..22:17………..

Au delà des apparences……..

l’Origine des –> Tableaux éphémères

prend Source au sein de stalactites de Glace

Eau en transparence….

…….

………..

…………

….qui s’évaporent viiiiiiiite

Magie des œuvres naturelles

Tableaux éphémères

galerie de toiles

ou de sculptures

en cascades

……

…..

….

sans Elles point de Vie

eau et glace au Féminin

comme Matrice des Origines

Entre neige et couleurs….le festival du printemps 2018!

quand on a un dimanche blanc

on ne peut croire à un mardi bleu…..

……

….

…..

c’était sans compter sur la magie du printemps

car cet équinoxe fut époustouflant de beauté!

jonquilles et crocus étaient fleuris et la neige les a conservés…..

…..

jacinthes et ‘roses de noël’ se sont redressées…….

….pendant que le ruban de glace fondait

quant aux oiseaux du jardin…..

…d’abord timide….

…et à sa place habituelle….

…voilà que notre rouge-gorge s’enhardi et défend sa pitance sous l’effet *soleil* de ce jour béni!

de même pour les moineaux venus en nombre!

…..

ainsi que M. pinson…..

et sa dame…..

pic épeiche……

…..

…..et….

…gros bec….

….très gourmand…..

alors personne derrière?…..

…vite, vite, encore une bouchée et on ne me délogera pas de là, na!!!

A table!…..les oiseaux sont servis!

cet hiver a vu le retour à la mangeoire d’un passereau perdu de vue depuis des années…

……le –> gros bec casse noyau….

….et au même moment j’ai découvert qu’il avait un cousin au canada grâce au blog de –> patrick

bien sûr, le gros bec a dû partager avec les goulues petites mésanges

mais pas que!

la pie a profité d’une boule de graisse tombée au sol …..

…que le petit rouge-gorge avait lui aussi repérée ….

quant au pic épeiche, il faisait des va et vient continus!

….

….

…..

et qui c’est celui-là?……

….qui montre d’abord son croupion….

c’est notre moineau! lui se contente bien souvent de picorer ce que les mésanges laissent choir 🙂

….

….

…..bataille des ‘têtes bleues’…..

……sous l’œil des ‘têtes noires’…..

…..pour les graines!!!!

Les mésanges en quête de nourriture……….

dès octobre, ça s’impatiente…..

ben alors, y a rien là-dedans?????

au lieu de me photographier, occupe-toi du ravitaillement!!!!

et même quand la gamelle est ostensiblement retournée….

……

……ça tourne autour…..

…ça zieute….

…ça pénètre à l’intérieur des fois que…..

…et ça ressort bredouille!

…pas contente….

….mais ouf! y a de nouveau des graines à picorer!

elles ne sont pas les seules à être venues cet hiver

comme on le verra…..bientôt 🙂

En forêt, les nivéoles 2018 sont fleuries!

la bise et le gel ont fait fuir les nuages

et contre toute attente

le soleil et la lumière ont permis la floraison des nivéoles

…..

……

……

………

……..au premier plan, des jonquilles prêtes à éclore…..

….jonquille et scille à deux feuilles en boutons….

…….

……..

….les feuilles du ‘coucou’…..cette primevère officinale n’attend plus que le chant de l’oiseau du même nom pour fleurir et accompagner d’or la naissance du printemps…..

Visite surprise au jardin………

un environnement forestier…..

….. vite prendre son smartphone!

et suivre maître goupil ….

….dans sa visite du jardin…

…..

….

l’œil a été attiré ……mais comment?…..

Quand la nature devient musée à ciel ouvert….(partie 2)

après –>la première partie plutôt ‘artistique’ revenons à l’histoire du lieu

…..

…..

….

….

reconstitution de la fabrication du charbon de bois…

……et d’une cabane

….

territoire adoré des sangliers

….

mais aussi des papillons

des champignons

et des fleurs comme l’aster amel

et certaines gentianes comme la gentiane pneumonanthe ou des marais

et la gentiane ciliée qui sont censées vivre en altitude alors que ce n’est pas le cas dans ce marais haut-marnais

une centaurée…

sans oublier l’arbre magique…

…..

mais qu’est-ce donc qui se profile….

…..pour sûr, c’est un orgue à bottes!

j’oubliais cette petite merveille de libellule…

et les devinettes….

…..

….lieu propice à la méditation et qui se quitte à regret….

en attendant d’y revenir en bonne compagnie

comme il se doit pour le partager!

Quand la nature devient musée à ciel ouvert….(partie 1)

il y a quelques années, –>un illustrateur naturaliste, jean chevalier et –>une illustratrice naturaliste, laura bour ont émaillé de leurs œuvres le sentier de découverte de –> la réserve de chalmessin évoquée –>ici 

…..

……….

….

……….

…..

…..

….

ce marais tufeux est source d’émerveillement pour qui s’y aventure…..

….

….

des médaillons content l’histoire des plantes à découvrir alentours (en français et en anglais)….

la grande aconit napel

la minuscule parnassie des marais…..bien camouflée

des activités pour petits et grands sont proposées aux promeneurs mais toujours avec le souci de protéger ce lieu qui abrite des espèces rares

à noter que laura bour est la fille de la créatrice du célèbre ‘petit ours brun’, une bien belle collaboration familiale présentée en vidéo –>ici

à bientôt pour la seconde partie de la visite 🙂

Naissance d’un parc…….

il était annoncé pour 2018

mais la gestation

ne prendra fin qu’en 2019…..

en lisière de mon village, cette forêt vue notamment –> ici (et dans bien d’autres –> billets de ce blog) va devenir ‘laboratoire’, c’est à dire qu’elle ne sera plus gérée par l’Homme mais elle retrouvera sa liberté d’être….un *être* vivant et c’est peu de le dire 🙂

pour comprendre ce que sont les arbres et la forêt, un livre récent m’a confirmé ce que je ressentais depuis toute petite

…..et il est également question de ce livre dans cet excellent –>billet

quant à la réserve de chalmessin présentée dans la vidéo, en voici un montage avant d’en déguster les détails prochainement 🙂

Fenêtre…..cheminée, à chaque lieu son hirondelle!

elles sont reparties

mais encore présentes

par les traces laissées……

l'une aime les intérieurs cosy.....

les unes aiment les intérieurs douillets…..

.......

……. –>l’hirondelle rustique dite ‘de cheminée’ ou ‘de grange’

.....

…..

.....

…..

les autres préfèrent le grand air

…. –> l’hirondelle de fenêtre émaille la façade de ses constructions

il y a bien d’autres hirondelles mais celles-là nous ont fait l’honneur et le plaisir de nous visiter et il n’y avait plus qu’à les observer, nez en l’air et bouche bée!

aussi leurs nids désertés nous donnent à espérer leur retour au printemps prochain …..

Sur un arbre perché(e)s……….

un grand arbre qui penche dangereusement…..

…..

……et un nid en son sommet…..

…….c’est le nid de la pie……

…..vu du dessous….

……mais qui lui tient compagnie?….

…….le pinson de arbres! quasi invisible……..(clic sur les photos)

…..il a fallu ‘trancher’ cet automne……

……et le nid a livré ses secrets de fabrication…..

……….quel écart entre les nids!…..voyez-vous celui perché à la cime de ce prunier?….

……celui de la pie…..

………..celui du passereau…….

quelquefois c’est tellement bon d’être un peu *perché(e)*……hihihi

Fils emperlés………

c’était un matin d’octobre

déjà frais mais ensoleillé

une de ces aubes magiques

où les fils tissés s’emperlent………

….

……

………

………….

…………

……………

…………….

………………

………………..

………………………

…………………………… 

la rosée roule sur l’or du millepertuis

et notre vague à l’âme prend le large……

Balbutiement……

la nature nous parle…..à sa manière

et on ne comprend pas toujours

où elle veut en venir….

oh le joli cornet de glace!

de givrée…..

….elle perle et dégèle….

…laissant apparaître les premières pousses qui n’ont aucune neige à percer

…..

dans le bergénia…..

…..des masques rouges…..

…..prennent possession de l’espace……

….

…..sans aucune consigne militaire…..

…..

des calendulas résistent ……

….

……alors qu’éclosent les éranthes….

……dont l’effet *lumière*…..

…..rivalise avec les piécettes du pape lutant contre vents et tempêtes

les boutons vus –>ici en décembre s’épanouissent et un petit nouveau a vu le jour

le rosier naissant s’ourlent de rouge….

et les gouttes s’attardent dans le duvet des jeunes centaurées

la nature oscille dans un entre-deux

puis prend son élan!

bien souvent, nous faisons de même…..

Une pensée dans le noir……..

il est des surprises que l’on prend pour des miracles….

dans le noir complet (oui complet depuis plusieurs semaines!) du garage, le pot remisé offre une jolie petite pensée….à qui se penche un peu pour la voir 🙂

ajoutez à cela la floraison des hellébores…..

qui font fi de l’eau du ciel quasi permanente…..

…..

ainsi que la floraison pourtant improbable de bourrache rose….

et vous vous direz très chanceuse(eux) de contempler pareilles merveilles

et d’en méditer le sens 🙂

Fin et début……

la fin marque le début

point d’ancrage du futur

dans l’infini renouvellement du présent

horizon lointain……

qui se rapproche…..

……

……et bientôt refleurira……

Des couleurs résistantes…….

malgré le gel, la neige et la tempête du moment

des couleurs résistent et nous montrent

comment sourire dans le gris ambiant

……

Soleil couchant cendré de grues……. sunset

……

en regardant –> celui-là

je me suis souvenue de mon émerveillement

quand les grues cendrées se sont imprimées sur l’écran changeant du soir…..

….

….

….

….

…..

…..

Photos-douceur…….

le gel n’a pas encore eu raison

des derniers pétunias…..

….

….

la monnaie du pape est encore –> d’argent

……

…..

et du rose encore……

……

–> encore…………

Lac du Der……lieu de bonheur pour les oiseaux

novembre est brumeux et pluvieux

froid aussi

qu’à cela ne tienne

il fait le bonheur des oiseaux….et de quelques promeneurs…..chanceux!

……

…..

……

…..

…..

…..

…..

…….

……

…..

….

bonus festival-photos:

Des grues à la faveur du brouillard…..et un festival photo

….les grues cendrées se posent non loin d’un festival photo…..

……

……..un intrus……

des parents et leur ‘petit’

….

…..des champs de grues….

……..

…..dans la campagne embrumée…..

…..

et une petite rétrospective d’une minute trente du festival de l’an dernier

mes photos de ces photos sont –>ici

c’est ce jeudi que s’est ouvert le festival 2017

et les grues font escale au lac du Der lors de leur migration

ce qui donne –> une autre série à voir……

Gracilité

…..

blanc scintillant

et noir luisant

au cœur de l’or

….

le gris du ciel s’épanche? qu’importe!

on choisit ce qui nourrit le regard………..

Les papillons de l’automne…..

 

ailes fermées……

……et ouvertes….oh du brun!

…..

…..ailes fermées…..

…..

….oh du bleu!!!

…..

…..

….

ne pas se fier aux apparences

ne rien supposer

juste *observer*…… 😉

 

Fragiles capucines……..

oui « fragiles » comme me l’a soufflé cette –> poétesse 

elles sont aussi étonnamment abondantes et variées

quand elles décident d’adopter un lieu……

…..

…..

…..

…..

…..

…..

un cœur extraordinaire…….

…….

et un regard frangé de longs cils qui semble ne s’épanouir qu’en présence d’autres fleurs….

…..ipomées et géraniums les enlacent…….

et c’est comme si elles nous invitaient à partager l’espace pour y vivre en harmonie…..