Cuire la terre……

comme expliqué en détails –> ici

« dès que l’on cuit la terre

on fait de la céramique »

en voici un exemple avec le raku

en photos et en vidéos……

…..un four qui atteindra les 1000° et dans lequel les poteries ont été placées……

….à la sortie du four, les pièces sont incandescentes…

……et le choc thermique va provoquer des craquelures…..

…..les pièces brûlantes sont alors posées sur de la sciure qui va s’enflammer…

…….les flammes vont être étouffées ….

….et la fumée va ainsi colorer de noir les craquelures et ce qui n’a pas été émaillé..

la suite de l’opération en vidéo:

les objets de terre après être passés du feu à l’eau….sont transformés!

….magie et alchimie de la terre, du feu et de l’eau….

Publicités

Journées européennes des métiers d’art….

chaque année, fin mars/début avril

c’est l’occasion de découvrir des métiers d’art

lors de portes ouvertes

j’ai revisité avec grand plaisir

l’atelier de martine et christian

créations 2019

le raku se fait vasque ou comment joindre l’utile à ….l’art

…..intemporels….

…..l’exposition permanente….

…..

en –> 2015, martine expliquait:

Des œufs avant Pâques……

en Estonie

dame cigogne noire a pondu hier

son premier œuf

…..

à voir en direct –> ici 

en France

chez les balbuzards

il y a déjà deux œufs

le couple est à suivre –> là 

Préparation du nid……Black Stork

comme ce couple n’est pas bagué

on ne peut certifier qu’il est celui –> vu en 2018

mais il y a de fortes chances…..

petits aménagements…..

…..

……en piquant la mousse dans les branchages……

et hier, pas moins de trois accouplements ….

……. ❤ …….

voir la suite en direct: ici 

Nouvel accouplement…..Black Stork

à l’instar des lézards

—> les cigognes noires 

ne sont pas en reste……

….solitaire….

…puis deux…

….des grattouilles-câlins….

…ce qui devait arriver…..

…..

….arriva!

Portrait………

tellement heureux

il a posé, le beau mâle

oui l’amour toujours

……

 

……

……

….

….

 

M. et Mme Lézard des Murailles en toute intimité

il faut être rapide

si on veut garder trace

de l’intimité ….

……. avoir l’œil au aguets ….

….. pour capter les déplacements ….

un précédent –>ici

Prendre de la hauteur…….

Icare avait bien raison d’y *croire*……

sans bruit……

….une danse entre planeur et parapente….

…..juste pour le plaisir de voler…….ensemble…..

…..

…….

…..

…..mais séparément…..

Des amours de colvert……

pour madame c’est l’heure du choix…..

…..alors son imagination débordante lui fait voir un joli cœur…..de vase 🙂

….et ils sont vraiment mignons ces deux mâles, n’est-ce pas?…..

alors après moult réflexions……tergiversations……

……

…..

….madame se décide à patauger en galante compagnie dans l’eau cristalline…..

……..du Verdon!

La forêt….the forest

lieu de tous les mystères

la forêt abrite nos peurs

et nos émerveillements……

…….

….

……

…les branches luisantes dans le soleil en protègent les secrets…..

……les pierres percées et le plus souvent moussues interpellent le regard……

…..comme celle-ci qui semble adossée à l’arbre…….

toute la Vie ici a ses raisons que notre raison ignore….

…….les pics y font leurs nids……

tandis qu’on s’y promène…..

…..

Un arbre, des arbres…….

il existe des arbres remarquables

……comme le hêtre helvet non loin de monthermé dans les ardennes……

ou *magique* comme le hêtre de la réserve de chalmessin

…..

….

sa ramure est si vaste que rien ne pousse autour de son tronc

….

……

…..les arbres alentours forment un grand cercle, une sorte de cour d’honneur…….

…..

on sait à présent qu’ils se parlent, se protègent, s’entraident, se défendent au moyen de leurs racines, véritable réseau intranet de communication

quand on traverse la forêt, pensons-y

admirons leurs feuillages

…..leurs fruits….

….la lumière des lieux….

et passons une main reconnaissante sur leur tronc, y compris lorsqu’ils sont tombés, nous montrant ainsi combien il est utile d’être bien *ancrés*, solides sur sa base……

……

…..

car la vie est toujours là, dans la terre de leurs racines

……

et les oiseaux savent comment leur rendre hommage en ce printemps tout proche 🙂

Orgue à bottes……et autres féeries….de l’automne 2018

dans une prairie marécageuse…..

……

……un petit pont à peine visible dans la roselière….

…..nous conduit à ce sentier qui fait le tour –> d’une réserve naturelle.

…..

les arbres y sont encore tantôt verts…..

….tantôt dorés…..

….mais qu’est-ce donc que cette construction humaine dans la forêt?…..

oh c’est l’orgue à bottes déjà apparu –> ici!

or comme il manquait le son (et le mouvement) à mes photos j’ai créé –> une chaîne youtube

ainsi vous pourrez non seulement voir mais entendre, entre autres –> l’orgue à bottes 🙂

 

…..

…..

un arbre avait été déraciné par les vents d’équinoxe non loin de l’orgue

et ce champignon…..

….tout marbré…..

……avec son large pied……

…..était suffisamment grand pour abriter le *petit peuple* de la forêt lors de la tempête 🙂

une forêt dont *l’arbre magique* a encore bien des choses à nous montrer…..

alors ce sera pour un prochain épisode…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ooooooo000000ooooooo~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

pour l’heure je dédie ce billet à ❤ mon petit-fils aîné ❤ qui a cinq ans aujourd’hui 😉

Tout doré…………

de l’or se promène sur la digue

……..

ou émerge du bleu des eaux

……

le soleil laisse son empreinte

…..

où s’accrochent ses rayons

Oies cendrées en belle compagnie……au lac du Der

pour clore cette envolée sauvage

voici les moins farouches

et les plus proches des observatoires….

depuis le poste d’observation entrevu –> ici

….

petite sieste pour les oies, les cygnes, les colverts….

……

mais vient le moment de se dégourdir les pattes….

…..

monsieur et madame colvert tentent une escapade amoureuse….

et ils ne sont pas les seuls!

entre mâles également…

les roselières offrent de belles opportunités à la saisons des amours

les foulques en profitent!

pendant ce temps, une corneille fait le guet…

la voyez-vous sur son arbre perchée?

…..allez on zoome……

et son congénère peut manger tranquille

et au loin, tout aussi lumineux que les grandes aigrettes, les cygnes se content fleurette….

Le blanc de la grande aigrette…..au lac du Der

on la voit de loin

tant son plumage est vibrant

voire luminescent……

….

…..

…..

….

en compagnie de héron, foulque, grèbe……

…….

……….

…..l’envol des plus majestueux…..

Duo de grèbes huppés…….au lac du Der

minuscules, ils sont là voguant de concert

et plouf, on les a perdus!…….

mais non, les voici réapparaissant et faisant des ronds dans l’eau…..

ah le lac…..mmmmm……….. l’idéal pour les amoureux……

mais revenons à nos moutons oiseaux huppés….seuls au monde!

début d’un pas de deux….

ah mais non! pas par làààààà!

tu fais la tronche?!

bon allez je plonge aussi….pour te faire plaisir!

ben alors, on se la fait cette danse? attends-moiiiii

mais j’y crois pas, il se tire!

oh que j’en ai marre! hop demi-tour!

rattrape-moi si tu peux….

ok, t’as gagné!

mais il me double!!!

trop c’est trop! je te regarde même plus, na!

et je préfère me lisser les plumes!…..

alors que c’est tellement bon de glisser ensemble….

ne faire plus qu’un

ou presque

et repartir d’où l’on vient en espérant réussir notre parade…..un autre jour!!!

Héron cendré au lac du Der

…..

dans la douceur

entre ciel et eau

….

….

….

…..

…..

….

….

…..

il n’a pas quitté son rocher

qu’il soit seul ou accompagné

tout l’après-midi à guetter

…..

Vol de grues au lac du Der

vague de grues au ciel

aucun nuage pas de vent

arbres nus de feuille

….

…..

lumière de fin de journée sur des nichoirs

…..

…..

…..

Les nivéoles annoncent le printemps………

……en février

…..

……

…..à l’avant plan les jonquilles en devenir…..

et hier, les boutons ramenés ont éclos! magie des jonquilles! un autoportrait bis 

la forêt m’a offert une nivéole enrubannée!

….une vraie reine des bois….

avant l’éclosion

les atours des futures jonquilles………….

la forêt nue dans le soleil

les arbres et les oiseaux

les cadeaux pleuvent!

Trouées en blanc et bleu dans un voyage……

choisir son voyage, sa route buissonnière

et se laisser happer par les contrastes

les folies éphémères du paysage

…..

….

…..

…..

…………..

…….

……

……

mont aiguille

 

en gris

…..

…….

Une mutation……insolite

si l’on prend le temps de regarder

les bords de route

réservent bien des surprises…..

des fleurs de métal

et des papillons……

……

…..

……

…….

Mésange à longue queue en cadeau de Noël!

du soleil le jour de noël

ça prédispose à sortir….

et voilà une balade bien récompensée!

haut perchée, de dos…..

pourtant, c’est bien elle!

–> la mésange à longue queue

elle et sa bande de copines virevoltent de branche en branche

une altercation pas très ‘nette’, dans tous les sens du terme 😉

difficile de les atteindre….

mais quand l’une d’elle se pose une fraction de seconde…clic! dans la boîte

….

…..

même si on peut faire mieux

en matière de prise de vue

le plaisir de la rencontre

est, lui, inégalable!

A Robin story ……..

son nom est Robin en anglais

Rouge-gorge en français

mon nom est Robin en français

ça crée des liens

avec le Rouge-gorge 😉

….

…..

….

…..<< si tu crois que je ne te vois pas derrière ta fenêtre, fillette, fillette, ce que tu te goures! >>

ok, ok, je sors!

et à l’instar du –>Teddy de ‘Vy

celui-ci m’a raconté une histoire

d’abord de loin….

……..jouant à cache-cache avec les branches….

…..mettant ma patience à l’épreuve du froid et de l’immobilité….

….pour enfin me permettre de mieux apprécier son profil….gauche….

….puis droit….mais là, zuuut! les nuages obscurcissaient le ciel…..!

….puis il m’a entraînée vers sa boule de graisse, ‘privatisée’ pour l’occasion (il y en a trois dans le noisetier du jardin des « L »)…..

….<< hé! tu le vois bien mon croupion?? >>….

….<< là, c’est encore mieux, non? la digue, la digue…la digue du….oups >>…..

…..maître Robin sur sa boule perché…..

….

…..

tout à coup, un second rouge-gorge, en tout point semblable

s’est posé à proximité…..

enfer et damnation, voilà qui est inacceptable!!!

c’en est suivi une course poursuite endiablée

pour chasser l’intrus….non mais! c’est qui le patron ici!?

……oui, oui, on voit clairement que c’est Toi, Robin!

Oh de la neige en hiver!

…..

des guirlandes

….

et des chapeaux pointus…turlututu….

….

…..l’esprit du lieu….

….

….la petite mare…..

….

dur, dur…..

….

….la bûche….

neige en janvier

soleil en été 🙂

Une mangeoire très visitée……

cette année, une –>webcam estonienne

nous permet de voir défiler

nombre d’oiseaux

sittelle

…..

jeune pic vert et moineau

….

….

….méfiant, le geai en arrière plan est en attente…..

…..

….

une pie arrache à plusieurs reprises le filet en vol sans pouvoir se poser….

….jusqu’à se qu’elle trouve le bon angle pour avoir enfin accès à la mangeoire

….

pic épeiche et mésange charbonnière

…hier après-midi, nouveau ravitaillement….

pigeon

….

…..mais aussi mésange bleue, charbonnière et verdier d’europe

….

y-aura-t-il d’autres hôtes?

à suivre……

Les lanternes volantes……….c’est magique!

une pleine lune en légère décroissance

éclairait cette nuit de noël 2018

……

……

pas de vent mais un ciel clair

le moment idéal pour allumer les lanternes

……

et en son cœur faire des vœux

…..

pour que l’année 2019 puisse s’élever

aussi belle et harmonieuse

que ces lanternes!

….

….

Apparition et réapparition………

alors qu’en europe le martin pêcheur est –> en voie de réapparition 

à la maison ce sont simplement les orchidées

qui, pour l’une, pointe un bout de tige florale….

……..

quand une autre….

….fait exploser ses fleurs!…

vive le solstice d’hiver, porte d’entrée de ce renouveau!

« espèces en voie de réapparition »: 50 minutes de bonheur…..

il est plus souvent question de disparition que de réapparition quand on évoque la faune sauvage

aussi je vous invite à visionner, via ordinateur, tablette ou téléphone, ce documentaire diffusé par france 5:

https://www.france.tv/france-5/especes-en-voie-de-reapparition/823347-le-martin-pecheur.html

cette vidéo n’étant disponible que jusqu’au 23 décembre 2018, voici quelques captures d’écran pour vous donner envie de mieux connaître la vie du martin pêcheur, à présent que l’état des cours d’eau d’Europe s’est suffisamment amélioré pour permettre la réapparition de certaines espèces……

c’est grâce au cinéaste néerlandais, Cees van Kempen, que nous pouvons voir le film d’où sont tirées ces magnifiques images d’un couple de martin-pêcheur qui, en trois couvées sur une saison, a élevé 19 oisillons…mais aussi un couple de grèbes huppés et une maman foulque avec leur petit respectif……

….cliquez deux fois sur le montage pour en découvrir les détails…..

Rencontre du troisième type……

comme un troisième œil

….

…..

….

nos perceptions sont en permanence altérées

un même objet de jour et de nuit

et le monde change

De la douceur……

au gel de nuit succède le soleil de jour

et quelques fleurs résistent

encore et toujours

œillet

lavatère arbustive

muflier

bourrache

pâquerette

Attiré par l’art…….

des fenêtres à hauteur d’enfant

……

ça donne envie de s’y agripper

…..

un chien naît sous les coups de pinceaux

…..

l’art est-il féminin?

Lac du Der…..11 avril 2018 ^_^

en octobre-novembre (et en février-mars), s’y rassemblent –> les grues

mais hors de ces périodes (et l’été!) propices au tourisme

il est des mois où les observations méritent le détour

ce fut le cas début avril……

…..le lac est alors à son plus haut niveau…..

……

…….foulques et cygnes s’y ébattent avec bonheur….

……

……les jeunes poussent qui émergent sont délicieuses…..

……

…..

….

…..et on est un rien cabotin car peu de photographes dans les parages 😉

les nombreux bras du lac abritent un peuple

dont j’ai apprécié la grande proximité –> ici ……

…..les ragondins!……

ils font bon ménage avec les colverts…..

……

….

…..ainsi qu’avec les foulques….

…..à la recherche de nourriture….

….un autre point de vue…

….avec observatoire…

…..

…..

….une bergeronnette grise mimétique….et bien d’autres oiseaux séjournent sur l’eau et les berges

….une allée déserte en ce début de printemps….

….et un autre volatile présent à coup sûr!…..

aux abords du lac, la forêt s’habille de vert

…..un vert encore timide mais déjà ponctué de fleurs!

fleurs que –> des mains amies s’empressent d’immortaliser pour se souvenir de cette si agréable journée 😉

 

————–oOo————–

ces temps-ci sont troublés et à la pluie

alors ne perdons pas de vue

le Lien et la Vie

Soleil d’or et d’argent…….

les pluies, le froid, la neige

rien n’empêche ce soleil de briller…..

la nuit il est d’or….

et de jour il est d’argent

ainsi flamboie en permanence

–> le soleil de langres

Les cardères fourmillent de visiteurs…..

présentées –> ici givrées et embrumées……

….

les cardères sauvages n’en sont que plus passionnantes

quand on a pu capter leur floraison………

…..

appelée également ‘cabaret des oiseaux’

c’est surtout un petit peuple d’insectes

qui les visitait mi-juillet……

ces couronnes mauves semblent irrésistibles…..

……

…..

……

……

…..villa hottentotta…..

….

…..

…..

….téléphore fauve…..

le lendemain de ce jour mémorable

les fleurs ressemblaient à ça…

….

…..

instants *magiques et éphémères*!

Après le repas, au bain!

à la saison froide il est plus difficile de se nourrir

que ce soit pour les oiseaux ou les humains

on peut leur donner un coup de pouce

 

…..

c’est chacun son tour:

….

la mésange charbonnière monopolise le secteur….

….mais la bleue est parvenue à ses fins….

quant à la jeune demoiselle moineau, elle est dans l’attente:

…..

….un regard vers la mangeoire…..

….que c’est long!….

…..ah enfin!!!

maintenant que le ventre est bien rempli

buvons un petit coup:

….

et surtout…..

passons au bain!!!!

…….bien mouillée et satisfaite notre petite bleue 🙂

tout comme notre rouge-gorge mais qui, lui, fait ses ablutions plus discrètement et loin des regards 😉

https://www.restosducoeur.org/

Phacélie, quel joli nom!

en face des champs –> de grues

un champ bleu….mais pas un champ de lavande!

c’est un champ de –> phacélie!

une plante qui, en plus d’être très photogénique, est très utile!

les abeilles adorent! surtout en novembre!

de plus, c’est un engrais vert qui permet de ne pas laisser la terre nue en hiver

elle peut être associée à d’autres plantes (photo d’octobre dernier en fin de journée)

phacélie, tournesol, féverole…….

…..

Les grues cendrées font leur show…..

dans les champs qui bordent Montier et –>son festival

….les grues arrivent du lac du Der…….

…elles se posent pour se nourrir à une dizaine de km du lac….

assez farouches, elles s’envolent facilement dès qu’elles nous repèrent, même si on est à plusieurs centaines de mètres d’elles, et se posent ensuite un peu plus loin……

…..le manège se répète inlassablement…..

dès que le soleil décline à l’horizon, elles reprennent leur vol vers le lac

à la veille de l’ouverture du festival, il y a foule en ce mercredi soir autour du lac

des oies sauvages (oies cendrées) à peine visibles sont déjà sur place

à cette époque de l’année les eaux sont très basses et les cris des milliers d’oiseaux se répercutent à merveille

…..

la nuit tombée, chacun s’en retourne, le cœur content

un prochain matin, les grues s’envoleront vers le sud, nous offrant un dernier concert…..

pour les suivre dans leur migration et estimer leur population:

https://champagne-ardenne.lpo.fr/grue-cendree/migration-et-hivernage/la-migration-des-grues-cendrees-au-jour-le-jour

http://www.lacduder.com/fr/le-paradis-des-oiseaux/le-rendez-vous-des-grues-cendrees

Le ‘Montier festival photo’……en photos!

chaque année en novembre les grues font halte au lac du der

et depuis 22 ans c’est le moment choisi et parfait

pour célébrer –> la Nature en photos

……

montier en der devient musée à ciel ouvert

cette année les oiseaux sont à l’honneur…..mais pas que!…..

 

des photos sous-marines sont exposées au haras

une sensibilisation sur de nombreux thèmes

et chacun peut y participer en accrochant son ressenti

les grues en point d’orgue à tous ces tableaux feront l’objet d’un prochain billet 🙂

Voyage retour……..

l’atmosphère, les couleurs ont changé…..

…….

les ombres s’accentuent….

et les arches de pierre enjambent hier et demain

dans le présent de l’instant

Plaisirs du voyage……….

laisser son imagination vagabonder

au fil de la route…..

……et sourire aux zébrures du ciel…..

s’arrêter le souffle coupé par tant de beautés

et profiter jusqu’à plus soif

des contrastes de novembre

 

au pied du grandiose

se nichent les hommes…..