Du bleu, toujours…blue always

approfondissons

notre rêve en bleu…..

se gorger de bleu

mettre à distance le gris

s’il n’est pas gai

….gentiane pneumonanthe….

….

….

…..aconit napel….

Publicités

Un regard, un rêve…how to dream

il suffit d’un rien

un regard, une atmosphère

la pensée s’envole

……

une route et des sangliers…a road and boars

être attentive, attentif

aux mouvements, rencontres

et ne rien perdre de la Vie

…..

du bleu et des chatons…blue and kittens

des chatons traversent la route

savoir s’arrêter

et observer *l’incroyable*

….du bleu!…ET….du vert!

un regard bicolore

un chat de gouttière

une exception!

De l’eau et le bleu des aconits

en mai on ne voyait que du –> vert

en cette fin août

le bleu est apparu

 

……

toxique mais utilisée en homéopathie……….

De l’eau et des oiseaux…water and birds

une coupelle au pied du vieux poirier

….pour le bain….

la soif est néanmoins

la première satisfaction

et pas si simple de partager!

Le jaune des sabots…..

on peut passer à côté sans les voir

c’est peut-être leur moyen de se protéger

de la convoitise humaine

…..

très rares et donc à respecter +++

voici un tableau qui montre leur répartition

…..le pdf d’où provient cette fiche est à télécharger sur le site du parc national du vercors: http://parc-du-vercors.fr/fr_FR/la-connaissance-1110/nature-1255/flore-1260.html et cet état des lieux date de 2010

c’est une plante de montagne

et il est assez étonnant

de la trouver en haute-marne

plus étonnant encore, ces sabots monochromes:

une seule touffe mais bien visible pour qui regarde le talus au bord de la route qui conduit à la forêt et au ruisseau……

…..à leurs pieds, un fossé où l’eau coule bien sûr……

dans le pdf cité ci-dessus, j’ai enfin trouvé une fiche qui parle de ce sabot si particulier:

….

ils ne sont pas si visibles en forêt, la preuve:

alors que les gros plans révèlent des merveilles….

…..sur le point d’éclore…..

pour l’échelle, j’ai placé mon olympus E-M10 (75-300 mm) au pied d’un sabot à double fleur (très rare lui aussi car généralement une seule fleur par pied)

….

ce qui est rare est précieux

comme l’Amour

qui (nous) sauve de l’extinction

Du vert et de l’eau…green and water

la prairie qui s’étale devant ‘le ruisseau charmant’

‘le renard’ était apparu

et où ‘les papillons’ sont rois et reines

……le 18 mai…….

……le premier juin…..

ici le vert domine

et des fleurs, oui des ‘fleurs’, sont vertes!

comme ces parisettes, vues en gros plan dans le billet précédent (le cœur indique la présence d’un pied de sabot de vénus difficilement décelable dans les feuilles de colchiques 😉 )

ou bien cette listère à feuilles ovales, une orchidée à fleurs vertes:

en ce qui concerne les plantes de berge:

voici la menthe aquatique dont j’ai prélevé (avant la floraison) des feuilles  qui, séchées, feront de merveilleuses tisanes cet hiver (la meilleure des menthes d’après les grimoires….)

l’aconits napel (dont les fleurs seront bleues)

aconit

aconit et bugle rampant(e) sur la souche moussue à gauche au milieu de l’image (à voir en détails dans la galerie ci-dessous)

terminons avec quelques vues pour situer, dans leur contexte, certaines des fleurs du billet précédent……

il y a aura du jaune dans le prochain billet……….

Des fleurs et de l’eau…flowers and water

le chant du ruisseau a tout pour séduire….

surtout après l’observation des sabots de vénus

et des nombreuses fleurs du lieu….

l’ancolie bleue, présente sur le sentier qui descendait vers les sabots……

prochainement, les fleurs des berges du ruisseau seront à découvrir 🙂

à gorge déployée…..Barn Swallow

……

le concert d’une hirondelle rustique

dite –> hirondelle de cheminée 

sans le son! 😉

ces hirondelles nichent –> à l’intérieur

contrairement aux hirondelles de fenêtre

%d blogueurs aiment cette page :