archive | sens en émoi RSS pour cette section

Au 22/11/22, les ultimes fleurs au jardin…..

les fleurs du jour

nous réjouissent de leur éclat

dans la grisaille de novembre

ce 22 novembre 2022, en l’absence de gelée

le chèvrefeuille a refleuri (et pour la première fois, ses fleurs embaument!)

les hortensias nous livrent un élégant dégradé de rose

tandis que souci et soleil illuminent l’espace!

quant aux géraniums toujours en place à ce jour

les photos du 02/11/2022 nous les montraient somptueux

et ils ont encore quelques fleurs ce 22! ❤

Citron et souci, des végétaux mais aussi des papillons!

je n’avais jamais pu photographier le souci en vol

mais c’est enfin devenu réalité en octobre dernier!

ailes ouvertes du souci mâle
ailes fermées du souci mâle: sa position favorite!

j’observais avec bonheur un couple de citron de Provence

quand ce souci est passé devant mon appareil!

et hop! dans la boîte!

quant à M. et Mme Citron de Provence, les voilà:

instants précieux que la découverte de ce couple de citron de Provence!
les ailes orangées du mâle permettent de l’identifier en tant que citron de Provence (Gonopteryx cleopatra)
citron de Provence ailes fermées

une courte vidéo du couple en gros plan:

j’avais photographié et filmé le citron ‘commun’ (gonepteryx rhamni)

lors d’une sortie mémorable avec la rencontre d’un renard à voir –> ici

les beaux moments passés permettent de se créer de délicieux moments présents ❤

Le rollier juvénile a posé pour moi!

loin de s’enfuir prestement

comme ses parents l’ont fait en mai

ce jeune rollier a pris la pose

des instants magiques qui m’ont aussi permis de le photographier!

merci, merci, merci à ce jeune rollier!

un couple phare du jardin, les linottes mélodieuses

au printemps, les couleurs du mâle sont rutilantes!
et comme souvent, chez les oiseaux, la femelle est plus discrète…
le couple de linottes mélodieuses
mâle et femelle s’appellent, se cherchent et sont souvent ensemble
le mâle en juillet

le couple a eu au moins un oisillon

le nid se trouvait bien caché au dessus de notre porte d’entrée

dans la vigne conduite en treille

une petite vidéo car impossible de photographier 😉

Une des sources de magie… l’eau

perchée au dessus de l’eau

2 heures de bonheur, de rencontres

résumées en 2 minutes 40

c’était le 16 août entre 17h30 et 19h30…

à présent que j’ai accès à ma chaîne youtube

voici les vidéos qui complètent mes photos

la grande aigrette en train de pêcher
martin pêcheur à l’affût

outre le pouillot véloce, la bergeronnette grise et le grimpereau

vus dans la vidéo, il y avait aussi une famille de ragondins

et en 2018, j’avais déjà eu la chance de les filmer!

le repas de deux jeunes ragondins dans un fossé, tout proche de la route

les photos que j’avais publiées de ces ragondins sont –> ici

la vie nous offre l’occasion de voir et revoir

ce qui nourrit notre cœur

alors ouvrons l’œil et le bon!

Une naissance à la maison……un moment magique

de nos jours, en France, accoucher à la maison

n’est pas la norme

cependant, si les parents le souhaitent

et que la grossesse se déroule bien

c’est tout à fait possible……

se promener en famille détend et semble accélérer le processus de la naissance (11h12)
naissance d’Éva à 13h32 dans l’eau de cette piscine d’accouchement et là, il est 13h34

naître ainsi demande de la *préparation*

de la *confiance* en soi et en l’Autre

l’Autre, ce peut être le papa, une sage-femme, une amie, une sœur, une grand-maman…

Éva et son placenta auquel elle est encore reliée une heure après sa naissance

si l’on applique une feuille de papier sur ce placenta

voilà que se dessine l’empreinte d’un *arbre* ……

trois différentes empreintes sur trois feuilles A4
c’est la trace du cordon qui ‘forme’ le tronc de l’arbre

on peut également choisir de ne pas couper le cordon

et de le laisser sécher, puis tomber

sans le séparer de son placenta

dans ce cas, le placenta, pour être conservé, est salé puis enveloppé d’herbes aromatiques spécifiques et d’un linge à changer tous les jours…ici le deuxième jour, il a déjà bien séché du côté bébé ( on parle alors de *bébé lotus*)
grand-frère et petite-sœur sont ensemble dès la naissance

prévoir de l’aide pour que le papa et la maman puissent avoir l’esprit libre

ce peut être une doula, une mamy ou autres

qui se relaient pour la cuisine, les courses, le ménage

mais aussi pour des soins, un massage de la maman et/ou du bébé…..

j’avais déjà eu la chance de vivre ce grand bonheur en 2017, à (re)voir ici

et merci à Cat du blog https://lessen-ciel.com/ de m’avoir demandé un tel billet! ❤

Dans la catégorie « oiseaux de l’été 2022 », sont nommés…..

de nombreux juvéniles, oisillons

notamment, les naissances de poussins

chez ma fille cadette

ses jeunes poules couvent et élèvent les poussins avec beaucoup de sérieux, ici une maman wyandotte
mésange bleue juvénile, dont le bleu est encore gris 🙂
environ 45 jeunes hirondelles de fenêtre sont nées sous notre toit en 2022
et pour mon plus grand bonheur, le couple de rollier vu en mai dernier a eu un petit! ce juvénile est moins coloré que ses parents

au jardin vu:

le pigeon ramier à l’abreuvoir
le chardonneret dans le vieux poirier

mais aussi un couple de linottes mélodieuses!

un clic sur la photo pour voir en plein écran le beau poitrail rosé du mâle!
la seule hirondelle de cheminée observée depuis le jardin

en forêt:

un geai au bout du chemin

et pour finir en beauté

deux des merveilles à plumes

observées sur la rivière qui borde le jardin de ma fille cadette

la grande aigrette et le héron cendré
le martin pêcheur

les deux heures passées sur cette rivière

m’ont permis également de voir et/ou filmer

le grimpereau, la bergeronnette grise

mais pas que!

Dans la catégorie « papillons de l’été 2022 », sont nommés……..

le sylvain azuré, comme vu –> précédemment, mais avec moins de reflets bleus, ce qui ne m’avait pas permis de l’identifier en juin!

sylvain azuré

puis d’autres magnifiques petits nouveaux pour moi:

l’hespérie du dactyle
le géomètre rosé
le tircis du sud, dont les taches sont orangées alors qu’elles sont jaunes au nord de la France

et un nouvellement identifié grâce à sa parade nuptiale spectaculaire:

le sylvandre!

quelques vieilles connaissances aussi:

le flambé ou voilier
le tabac d’espagne mâle (avec ses quatre traits noirs sur les ailes, absents chez la femelle ci-dessous)
le citron
le robert le diable avec son « C » blanc caractéristique
le demi-deuil
le myrtil femelle
et le myrtil mâle, beaucoup moins coloré que la femelle
l’écaille chinée, ailes fermées
le vulcain

et pour terminer cette liste non exhaustive, un paon du jour en forêt car je ne le vois qu’à l’automne au jardin:

très profilé!

des vidéos de toutes ces merveilles de papillons sont en préparation mais comme je ne parviens pas à me connecter à mon compte youtube, ce sera pour plus tard 😉

cependant plutôt qu’attendre que tout soit ‘parfait’, vidéos à l’appui, je vous donne ainsi un avant-goût de mes jolies rencontres (grâce à la demande de Danielle) et ce n’est qu’un début 🙂

Le sylvain azuré…..une merveille ailée

un papillon de taille moyenne

mais qui impressionne

par ses ailes aux reflets bleus

de brun, il semble bleuté!
vu du dessous, ses ailes présentent des taches orangées peu visibles ici

c’est une bien jolie rencontre provençale

à voir plus en détails –> ici ou

Un ciel qui nous parle d’orage… arcus

je n’avais encore jamais vu ce nuage impressionnant…

quelle chance d’en avoir été témoin

dans un lieu très dégagé

et de saisir cet instant fugace!

%d blogueurs aiment cette page :