archive | sens en émoi RSS pour cette section

Des dizaines d’hirondelles sous mon toit…

ce dimanche soir, c’était un bonheur de regarder évoluer –>les hirondelles

des ballets non-stop dans ce ciel de fin du jour

fin août, il restait deux nichées dont les parents s’occupaient avec ardeur

deux nichées et deux jeunes par nid

je me demande bien quand va avoir lieu le grand départ

la nature est imprévisible…..

Des papillons et un renard…..

le 09 août dernier, avec mes deux petits-fils

nous avons exploré le sud haut-marnais

cabanes en forêt, animaux…..

une merveilleuse prairie dans la forêt et un renard en bordure de route…..

voici les photos de ces magnifiques papillons…

le tabac d’espagne mâle
le myrtil mâle
le piéride de la moutarde
l’amaryllis femelle
et le lycène bleu femelle

un été très arrosé

une abondance de fleurs

et les papillons sont légions!

Des petits faucons…presque autonomes

j’avais évoqué la présence d’un couple de faucon nichant chez moi –> ici

à présent que la nichée a quitté le nid

voici leur histoire

emplacement de leur nid

en vidéo, les quelques séquences d’observation

sur des temps très courts

afin de préserver la couvée…

les regards que j’ai échangés avec les juvéniles

resteront gravés dans ma mémoire

et ces quelques clichés…

et le plus beau, le plus attendrissant!

concernant son régime alimentaire

voici les clichés des nombreuses –> pelotes de réjection

tombées à terre sous le nid…

et pour compléter ce reportage

afin de mieux connaître le faucon crécerelle

sa fiche est à consulter –> ici

Pas sauvage pour deux sous, la chevêche!

je ne l’avais encore jamais rencontrée

elle s’est laissé tirer le portrait

et m’a même offert son cri

la chevêche d’Athéna avec, en prime dans cette vidéo, le faucon crécerelle et la corneille…

elle a une curieuse façon d’atterrir, ailes fermées…faut dire que le perchoir est mince!

Un superbe oiseau de nos campagnes: la huppe fasciée

de la taille d’un pigeon

la huppe a de l’élégance

et c’est peu dire!

pour en savoir davantage sur ce bel oiseau, sa fiche est –> ici
après un moment plus ou moins long de fouissage du sol, la huppe exhibe son trophée!

la huppe a besoin d’un territoire riche en larves d’insectes

alors sa présence laisse à penser que le lieu où on l’observe

possède un sol de bonne qualité 🙂

Au verger de mon père…..

fin mai 2021…..

ces deux hommes-là, à l’aube et au crépuscule de leur vie, représentent quatre générations qui me sont précieuses

fin juin 2021…..

je me régale de *nature* à chaque visite chez mon père et la fauche retardée de son verger laisse s’épanouir la biodiversité

quand l’été est là

les papillons aussi foisonnent au verger

ce jour-là en noir et blanc

l’instant et le vivant sont éphémères

profitons-en avec respect

et reconnaissance

Championnes de la chasse aux moustiques: les hirondelles!

début mai une première couvée…..

et fin mai, six couples s’installaient sous le toit de notre grange

les nids en construction ou déjà achevés le 27 mai dernier (clic sur la photo)

(à savoir que dans la fente de la grosse poutre

un couple de chauve-souris élève chaque année une famille)

et le 26 juin, il y avait beaucoup de petits à nourrir:

rétrospective du mois de juin 2021

et comme dit dans le titre

les oisillons sont principalement nourris de moustiques!

alors merci –> les hirondelles!

la construction d’un nid début juin

et double-cerise sur le gâteau,

non seulement je ne me fais plus piquer par les moustiques au jardin

mais….il y a un couple de faucon crécerelle qui niche dans le pignon de la grange!

en trente ans, ça n’était jamais arrivé!

Au bout du chemin…des sangliers!

en allant voir si les sabots de venus étaient encore fleuris

j’ai eu la joie de rencontrer deux adorables mammifères…..

une première vidéo dès mon arrivée dans la forêt vers 16h….
ils étaient deux et ils ne m’ont ni vue, ni entendue, ni sentie….

après mon excursion via le secteur des sabots

j’ai de nouveau eu la chance de revoir un sanglier

et je vous ai filmé mon pas à pas….

je vous montre et vous dis tout!
la place où tout s’est joué
au revoir le sentier aux sangliers et à bientôt pour de nouvelles aventures!

Le sureau noir en beignets…..

c’est un arbre qui fleurit fin mai

et dont les fleurs et les fruits sont –> comestibles

la recette est à retrouver –> ici

que ce soit acacia ou sureau

profitons bien de leurs fleurs

qui régalent au moins 3 de nos sens!

Beauté………et bienfaits

je ne peux que m’extasier devant l’hélichryse, ce ‘soleil d’or’

j’en connais les merveilleuses vertus

mais c’est sa beauté que je loue ici

en fond l’eau du verdon

magnifie ses boutons

même si celle-ci n’est pas de corse

mais de provence

son parfum est tout aussi captivant……

elle côtoie les plus belles

sait guérir tous les bleus

de son jaune immortel

%d blogueurs aiment cette page :