Archives de tags | haute-marne

Un ciel qui nous parle d’orage… arcus

je n’avais encore jamais vu ce nuage impressionnant…

quelle chance d’en avoir été témoin

dans un lieu très dégagé

et de saisir cet instant fugace!

Le faucon crécerelle appelle son petit…

la nichée 2022

tout comme l’an dernier, un couple de –> faucon crécerelle a niché dans nos murs

à voir ou revoir –> ici

un seul petit au nid

prêt pour l’envol…..il hésite encore
et son parent donne de la voix pour l’encourager, comme vu et entendu dans la vidéo

pas facile de s’élancer vers l’inconnu!

Moro-sphinx butinant les fleurs du jardin

des jardinières sur les rebords de fenêtres….

ce –> moro-sphinx (ou sphinx colibri) est friand de ces pétunias…mais pas que!
fait exceptionnel: il a arrêté de bouger ses ailes un instant!

sinon, c’est plutôt ça:

les géraniums et les soucis ne font pas partie de ses fleurs de prédilection mais elles agrémentent joliment l’espace ❤

Envol des jeunes rouges-queues noirs

pas facile de voler haut et loin

pour un jeune rougequeue

surtout en présence d’un chat…

une courte vidéo pour partager ces instants cruciaux dans la vie des oisillons…

la tâche des parents consistent à la fois à attirer les petits hors du nid et à faire diversion pour distraire le chat…

le papa chante et se déplace avec une proie dans le bec

quant à la maman, elle supervise discrètement…

il faut bien avouer que le papa attire l’œil

y compris celui du chat

et ça semble être le but!

il ne ménage pas sa peine et il chante en continu!

quant aux jeunes rouges-queues

ils se posent et/ou se reposent

non loin du sol

et même sur le sol!

nous leur souhaitons longue vie!

Faucon en approche…

le faucon crécerelle est de retour dans le ciel du jardin

avec le faucon, crocus et autres primevères réapparaissent également

mais les nuits froides conduisent encore les passereaux à la mangeoire

le printemps s’installe tout doucement mais sûrement…

la mésange bleue se régale elle aussi
la mésange nonnette attend son tour…ce qui me permet de la photographier!
quant au pic mar, il s’aventure à présent dans la grande mangeoire

ces oiseaux chantent la joie et le renouveau

afin que le cœur des hommes vibre la paix

Un lézard-serpent : l’orvet fragile……et des fleurs rares

 Anguis fragilis, tel est le nom scientifique de ce lézard sans pattes

intégralement protégé sur tout le territoire national

une quarantaine de centimètres pour ce lézard aux allures de serpent

enfant, j’en ai beaucoup rencontré au jardin

ils y étaient les bienvenus

est-ce grâce à eux que je n’ai pas peur des serpents

il était plus de 21h30 et je profitais de la longueur du jour…..

il a traversé devant moi avec lenteur….

ce coin de forêt haut-marnaise

a un petit air de montagne vosgienne

il y pousse des grandes gentianes jaunes

les gentianes y côtoient des orchidées

un orchis tacheté (dans la pénombre de ce soir-là…)

afin de rendre hommage à ce bel orchis

voici des images de mon petit sony dsc-hx50

datant du 26 juin 2013, soit tout juste 8 ans auparavant…..

orchis tacheté
gentiane jaune

c’est aussi le lieu des fossiles vus –>ici

2013

et c’est surtout un lieu de contemplation

propice à la lecture de la poésie…..

D’autres plumes, d’autres couleurs…

depuis l’automne, le pic mar

est très présent dans le vieux poirier…

sa calotte rouge le distingue du pic épeiche
pic épeiche (calotte noire)
aussi rapide et furtif que la sittelle, le pic mar n’est pas facile à ‘capturer’!

tout aussi véloce et agile

la petite mésange nonnette

avec, en prime, le reflet des lumières du sapin de noël sur la vitre 🙂

et les moineaux sont toujours en nombre!

contrairement aux mésanges, ils picorent les boules de graisse sans s’y accrocher (ici moineau mâle)
moineau domestique femelle…
la sittelle ne donne pas sa part….. au chat!

beau 22 de cette année 22 à tous!

Pas sauvage pour deux sous, la chevêche!

je ne l’avais encore jamais rencontrée

elle s’est laissé tirer le portrait

et m’a même offert son cri

la chevêche d’Athéna avec, en prime dans cette vidéo, le faucon crécerelle et la corneille…

elle a une curieuse façon d’atterrir, ailes fermées…faut dire que le perchoir est mince!

Un superbe oiseau de nos campagnes: la huppe fasciée

de la taille d’un pigeon

la huppe a de l’élégance

et c’est peu dire!

pour en savoir davantage sur ce bel oiseau, sa fiche est –> ici
après un moment plus ou moins long de fouissage du sol, la huppe exhibe son trophée!

la huppe a besoin d’un territoire riche en larves d’insectes

alors sa présence laisse à penser que le lieu où on l’observe

possède un sol de bonne qualité 🙂

Championnes de la chasse aux moustiques: les hirondelles!

début mai une première couvée…..

et fin mai, six couples s’installaient sous le toit de notre grange

les nids en construction ou déjà achevés le 27 mai dernier (clic sur la photo)

(à savoir que dans la fente de la grosse poutre

un couple de chauve-souris élève chaque année une famille)

et le 26 juin, il y avait beaucoup de petits à nourrir:

rétrospective du mois de juin 2021

et comme dit dans le titre

les oisillons sont principalement nourris de moustiques!

alors merci –> les hirondelles!

la construction d’un nid début juin

et double-cerise sur le gâteau,

non seulement je ne me fais plus piquer par les moustiques au jardin

mais….il y a un couple de faucon crécerelle qui niche dans le pignon de la grange!

en trente ans, ça n’était jamais arrivé!

%d blogueurs aiment cette page :