Archive | mai 2022

Les tarins des aulnes à la mare de la forêt…et au jardin

en avril dernier, un magnifique tarin des aulnes mâle

est venu au –> jardin

il m’a rappelé que j’avais filmé ses congénères

à la –> mare forestière en septembre 2020

avril 2022, au jardin
septembre 2020, à la mare de la forêt

ils sont quatre sur cette image, les voyez-vous?
et là? quatre encore!
une femelle

heureusement que les mouvements des oiseaux

permettent de les détecter!

leur mimétisme est souvent bluffant ❤

Quand Dame Paon s’invite au jardin…..

je ne m’attendais pas à cette visite

le 16 mai dernier à 20h30…..

une paonne adulte et de belle taille venait d’atterrir dans mon petit jardin provençal!

elle est venue sur la terrasse

jusqu’au bord de la baie vitrée…..

….

alors je suis sortie pour la voir de plus près!

elle a une bien jolie coiffure…..

et après un dernier tour du jardin

elle est repartie d’où elle était venue!

merci tout plein pour cette charmante rencontre, Dame Paon bleu!

Les belles ‘sauvages’ du jardin…..

elles me comblent de joie

et tapissent ce qui devrait être une pelouse…

pâquerettes et pissenlits côtoient les pensées repiquées en leur centre

…..
un lézard minéral contemple les graines du pissenlit…

….des fléchettes végétales sur une balle de golf?…

faites un vœu, elles vont s’envoler!

Sphinx gazé et autres jolies petites ‘bestioles’ au jardin…..

aperçu dans le billet précédent

le revoici, ce sphinx gazé!

….

avec ses allures de colibri

il est presque insaisissable!

alors observons-le en mouvement!

dans cette vidéo, outre ce sphinx, j’ai pu (enfin!) filmer le citron de Provence, mâle!

ailes fermées, on voit très peu l’orangé de ses ailes antérieurs…

il y avait aussi des cétoines sur mon lilas, la dorée et la grise

cétoine dorée dont la larve est très utile pour la formation du terreau dans un bac de compost

deux cétoines grises sous la cétoine dorée, en bas de l’image à gauche

si les larves de cétoines servent toutes à décomposer le compost

il semblerait que la grise adulte (dite ‘funeste’ à cause de sa couleur)

cause des dégâts au niveau des fleurs dont elle se nourrit car elle mange les étamines et le pistil…

affaire à suivre puisque je vais pouvoir l’observer dans mon petit jardin provençal

et pour terminer, l’abeille charpentière (ou Le xylocope violet), une grande solitaire aux reflets violacés
%d blogueurs aiment cette page :