Archives de tags | parc national de forêts

Les derniers feux de l’automne…..

fin octobre fut beau, tellement!

les anémones pulsatilles qui symbolisent l’arrivée du printemps étaient de nouveau resplendissantes!

comme dans –> le jardin de Danielle oui, il existe des ‘bizarreries’

qui m’intriguent souvent mais me comblent de joie, toujours!

…..

certes, colchique et aster amelle sont de saison

la scabieuse colombaire et la petite campanule aussi…

et puis il y a la forêt…ah que les arbres sont beaux!

un mouton heureux
ainsi que les vaches allaitantes encore au pré……..et justement un petit veau tétait sa maman!

assorti aux feuilles dorées

le souci butinait de bon cœur!

oui ce 29 octobre 2021, les papillons profitaient encore de la douceur de l’air

à présent, les feuilles sont presque toutes à terre

mais on sait que de nouvelles sont en devenir

bien au chaud dans les branches……

Manger, boire et se baigner…..

pour les oiseaux

les activités vues au jardin

se résument à manger, boire et se baigner

moineau et mésange bleue
victoire! elle a enfin pu se mettre à l’eau!

pas facile de partager le gîte et le couvert

mais avec de la patience …

et si c’était ça l’essentiel …

Le 07 septembre, près de la mare, le renard était en chasse…..

des lentilles d’eau en abondance sur la mare à son plus haut niveau

comme il a beaucoup plu

les prés alentours ont profité d’une dernière coupe… d’automne!

cette fois-ci, dépassant la mare, j’ai décidé de monter au mirador…

un bon poste d’observation!
et un renard est apparu…

il était en chasse et elle fut fructueuse…la preuve en vidéo:

et croque et croque!
quand il est reparti, dans l’ombre des arbres, j’ai eu l’impression qu’il me regardait!

Des dizaines d’hirondelles sous mon toit…

ce dimanche soir, c’était un bonheur de regarder évoluer –>les hirondelles

des ballets non-stop dans ce ciel de fin du jour

fin août, il restait deux nichées dont les parents s’occupaient avec ardeur

deux nichées et deux jeunes par nid

je me demande bien quand va avoir lieu le grand départ

la nature est imprévisible…..

Un autre renard…et pas que…..

le 25 août, de retour en haute-marne

je décide de faire un tour à la mare forestière…

(voir les archives de la mare –> ici)

bien m’en a pris car un renard s’y est présenté aussi!
comme l’an dernier, cette rencontre a eu lieu exactement au même endroit!
et, comme vu dans ma vidéo, il a pris le temps de m’observer, lui aussi! 😉

le 03 septembre, vers 20h, à la fin d’une autre balade

entre fleurs, oiseaux et papillons…..

la Vie nous offre des opportunités de magnifiques (re)’connexions’

sommes-nous prêt(e)s à les saisir…

Des petits faucons…presque autonomes

j’avais évoqué la présence d’un couple de faucon nichant chez moi –> ici

à présent que la nichée a quitté le nid

voici leur histoire

emplacement de leur nid

en vidéo, les quelques séquences d’observation

sur des temps très courts

afin de préserver la couvée…

les regards que j’ai échangés avec les juvéniles

resteront gravés dans ma mémoire

et ces quelques clichés…

et le plus beau, le plus attendrissant!

concernant son régime alimentaire

voici les clichés des nombreuses –> pelotes de réjection

tombées à terre sous le nid…

et pour compléter ce reportage

afin de mieux connaître le faucon crécerelle

sa fiche est à consulter –> ici

Il est temps de muer…..

ce que l’ami lézard fait en ce moment …

……

regardons de plus près …

il quitte son enveloppe devenue trop étroite…..

quand on est gêné aux entournures

mieux vaut changer de peau …

corps, pattes, tête, tout y passe!
bientôt, ce sera le tour du plus petit 🙂

ainsi va la vie des lézards

peut-être est-il temps de s’en inspirer 🙂

Un bébé dans les courgettes…..

un papillon blanc et une plume blanche sur une feuille de courgette…..

il y a du miracle dans l’air

quand une plume blanche

s’offre à notre regard…

très mimétique sous la nigelle de damas, un bébé –>crapaud!
…..
il n’était pas du tout perturbé par ma présence, ni par le bruit de la moissonneuse-batteuse en plein travail!

Pas sauvage pour deux sous, la chevêche!

je ne l’avais encore jamais rencontrée

elle s’est laissé tirer le portrait

et m’a même offert son cri

la chevêche d’Athéna avec, en prime dans cette vidéo, le faucon crécerelle et la corneille…

elle a une curieuse façon d’atterrir, ailes fermées…faut dire que le perchoir est mince!

Un superbe oiseau de nos campagnes: la huppe fasciée

de la taille d’un pigeon

la huppe a de l’élégance

et c’est peu dire!

pour en savoir davantage sur ce bel oiseau, sa fiche est –> ici
après un moment plus ou moins long de fouissage du sol, la huppe exhibe son trophée!

la huppe a besoin d’un territoire riche en larves d’insectes

alors sa présence laisse à penser que le lieu où on l’observe

possède un sol de bonne qualité 🙂

%d blogueurs aiment cette page :