Archive par auteur | malyloup

Dans la catégorie « oiseaux de l’été 2022 », sont nommés…..

de nombreux juvéniles, oisillons

notamment, les naissances de poussins

chez ma fille cadette

ses jeunes poules couvent et élèvent les poussins avec beaucoup de sérieux, ici une maman wyandotte
mésange bleue juvénile, dont le bleu est encore gris 🙂
environ 45 jeunes hirondelles de fenêtre sont nées sous notre toit en 2022
et pour mon plus grand bonheur, le couple de rollier vu en mai dernier a eu un petit! ce juvénile est moins coloré que ses parents

au jardin vu:

le pigeon ramier à l’abreuvoir
le chardonneret dans le vieux poirier

mais aussi un couple de linottes mélodieuses!

un clic sur la photo pour voir en plein écran le beau poitrail rosé du mâle!
la seule hirondelle de cheminée observée depuis le jardin

en forêt:

un geai au bout du chemin

et pour finir en beauté

deux des merveilles à plumes

observées sur la rivière qui borde le jardin de ma fille cadette

la grande aigrette et le héron cendré
le martin pêcheur

les deux heures passées sur cette rivière

m’ont permis également de voir et/ou filmer

le grimpereau, la bergeronnette grise

mais pas que!

Dans la catégorie « papillons de l’été 2022 », sont nommés……..

le sylvain azuré, comme vu –> précédemment, mais avec moins de reflets bleus, ce qui ne m’avait pas permis de l’identifier en juin!

sylvain azuré

puis d’autres magnifiques petits nouveaux pour moi:

l’hespérie du dactyle
le géomètre rosé
le tircis du sud, dont les taches sont orangées alors qu’elles sont jaunes au nord de la France

et un nouvellement identifié grâce à sa parade nuptiale spectaculaire:

le sylvandre!

quelques vieilles connaissances aussi:

le flambé ou voilier
le tabac d’espagne mâle (avec ses quatre traits noirs sur les ailes, absents chez la femelle ci-dessous)
le citron
le robert le diable avec son « C » blanc caractéristique
le demi-deuil
le myrtil femelle
et le myrtil mâle, beaucoup moins coloré que la femelle
l’écaille chinée, ailes fermées
le vulcain

et pour terminer cette liste non exhaustive, un paon du jour en forêt car je ne le vois qu’à l’automne au jardin:

très profilé!

des vidéos de toutes ces merveilles de papillons sont en préparation mais comme je ne parviens pas à me connecter à mon compte youtube, ce sera pour plus tard 😉

cependant plutôt qu’attendre que tout soit ‘parfait’, vidéos à l’appui, je vous donne ainsi un avant-goût de mes jolies rencontres (grâce à la demande de Danielle) et ce n’est qu’un début 🙂

Le sylvain azuré…..une merveille ailée

un papillon de taille moyenne

mais qui impressionne

par ses ailes aux reflets bleus

de brun, il semble bleuté!
vu du dessous, ses ailes présentent des taches orangées peu visibles ici

c’est une bien jolie rencontre provençale

à voir plus en détails –> ici ou

Un ciel qui nous parle d’orage… arcus

je n’avais encore jamais vu ce nuage impressionnant…

quelle chance d’en avoir été témoin

dans un lieu très dégagé

et de saisir cet instant fugace!

L’oiseau porte-plumes…..

dans l’odeur de la seconde floraison de ma glycine

et l’exubérance des hortensias

je fais visiter le jardin à mon nouvel ami

il est né de l’imaginaire et des mains de –> Martine

une des artistes rencontrée dans le jardin de –> Danielle

touché par la grâce…..
il rayonne
et se pare de toutes les plumes glanées ça et là

je me sens toujours intimidée devant une oeuvre

que ce soit un livre, une peinture, une sculpture, un plat, un jardin…

et j’ai souvent besoin de temps pour l’approcher

mais cet oiseau-là m’a cueilli au point d’en devenir volubile

moi si réservée d’ordinaire…..

le pêcheur de Martine et les chinoises de Ginette autour du bassin de Danielle m’ont infiniment émue

à présent que j’ai fait plus ample connaissance

avec les créations de –> Ginette en visitant son site

je passerai volontiers par son atelier

il y a des élans du cœur qui ne demandent qu’à être suivis! ❤

Surlendemain de visite au « jardin en forêt de Darnay »…

« un jardin en forêt de Darnay », c’est le nom du blog de Danielle

et ce jardin nous ouvrait ses portes fin de semaine dernière

la visite et les hôtes nous ont plus que charmés!

en une minute un petit aperçu en mouvement…

dès le portail franchi c’est John qui nous accueille

et nous fait l’historique des lieux

nous sommes conquis par son accent anglais si chantant!

pour la suite nous irons d’émerveillements en émerveillements

guidés par Danielle et sa douceur, à l’image du paysage qu’elle a façonné

l’étang est d’une rare poésie…
quant au ruisseau, c’est un murmure dont on se lasse pas….

et quelques gros plans pour honorer toute cette Beauté!

il n’y a pas de mots pour décrire le bonheur

il se ressent

et les oeuvre des artistes présents y contribuent

à suivre…..

Le faucon crécerelle appelle son petit…

la nichée 2022

tout comme l’an dernier, un couple de –> faucon crécerelle a niché dans nos murs

à voir ou revoir –> ici

un seul petit au nid

prêt pour l’envol…..il hésite encore
et son parent donne de la voix pour l’encourager, comme vu et entendu dans la vidéo

pas facile de s’élancer vers l’inconnu!

Les trémières, des roses tout terrain…

elles poussent à leur guise

au potager comme au verger

pour mon plus grand plaisir!

elles s’installent où bon leur semble…
…lumineuses, semi spontané dans la pelouse du verger à côté des hémérocalles…

dans des dégradés de roses

du plus clair au plus foncé

sans que j’y sois pour quelque chose

et les insectes les adorent!

…..
quel régal!

Le rollier d’Europe… un oiseau qui m’a donné du fil à retordre!

parfois il faut plusieurs années pour identifier un oiseau inconnu…

aperçu sur un fil électrique en octobre 2019, je l’ai revu au même endroit en juin 2020 mais cette fois, il est venu se poser sur un buisson au bord de la route et a attendu que je fasse demi-tour pour l’observer de plus près

cependant quand j’ai sorti mon appareil-photo, il s’est envolé pour se poser beaucoup plus loin sur un grand arbre….

à l’époque je pensais avoir vu un guêpier

mais les observations que j’ai faites par la suite

en revoyant cet oiseau ‘bleuté’ que je ne connaissais pas

m’ont permis de comprendre que c’était en fait –> un rollier!

quelle chance de voir enfin à quoi ressemble cet éclair bleu plusieurs fois entrevu en vol!

en mai dernier, j’ai vu un couple se poser sur les fils électriques

et j’ai arrêté ma voiture sur le bas côté (heureusement c’était en ligne droite!)

j’en ai fait ce peu de photos à travers mon pare-brise… mais là ils étaient au moins reconnaissables 🙂

du bleu sur le ciel bleu, avec le bec et les extrémités noirs et un dos marron 🙂

ils ont vite repris leur envol

et je pense qu’en cette période des amours

ils ont été moins méfiants (du moins plus ‘occupés’!)

ce qui m’a permis de faire cette nouvelle identification ❤

Moro-sphinx butinant les fleurs du jardin

des jardinières sur les rebords de fenêtres….

ce –> moro-sphinx (ou sphinx colibri) est friand de ces pétunias…mais pas que!
fait exceptionnel: il a arrêté de bouger ses ailes un instant!

sinon, c’est plutôt ça:

les géraniums et les soucis ne font pas partie de ses fleurs de prédilection mais elles agrémentent joliment l’espace ❤

%d blogueurs aiment cette page :