Sur la paille……

…..telle est la suite des moissons….de photos! 🙂

du rouge et du vert encore......dans la blondeur du soir

du rouge et du vert encore……dans la blondeur du soir

et cette vue dont je ne me lassais pas

a engendré des variantes

DSC02578

le gros peigne du manitou semble avoir coiffé le champ........

le ‘peigne’ du rutilant manitou semble avoir coiffé le champ de multiples raies……..

……..alors que cette ‘griffe’ sert à transporter les ‘balles’ de paille jusqu’à la remorque 🙂

après les rectangles, voici les rondes majestueuses.......

après les rectangles, voici les rondes majestueuses…….

là encore, il est question d'odeur.....

là encore, il est question d’odeur…..

dès que l’on ‘coupe’ un végétal, petit (de l’herbe, une fleur, une céréale, un légume, un fruit….) ou grand (un arbre….), il s’en dégage un parfum bien précis qu’on identifie et qu’on garde en mémoire…..comme une certaine *madeleine*……

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

About malyloup

les photos racontent des histoires alors attentive à tout ce qui m'entoure, je publie mes photos car elles induisent réflexions, expériences, liens (cliquez sur les mots en gras et en italique et vous découvrirez ce dont il s'agit)..... les pages, les anciens articles sont parfois modifiés (car *j'apprends sans cesse*) alors ils sont à revoir.... mes photos sont non libres de droits (sinon je le préciserai) et elles peuvent être vues en plein écran en deux clics.....merci de m'envoyer une demande via la page de contact pour toute utilisation du contenu de ce blog (photos et/ou textes) je vous souhaite de belles découvertes!

8 responses to “Sur la paille……”

  1. 'vy says :

    malyloup proustienne, tu me fais encore remonter très très loin dans l’enfance pour retrouver ce temps où je coupais un bouton d’or, une fleur de trèfle, un pissenlit, un brin d’herbe et le souvenir du parfum est extrêmement furtif, mais pourtant encore là… c’est amusant de pousser ses souvenirs pour tenter d’attraper une fragrance.

    Aimé par 1 personne

    • malyloup says :

      oui et il en de même pour des maisons, des personnes, des lieux….on en garde parfois un souvenir plus olfactif que visuel et pour ma part, l’émotion ressentie s’en trouve décuplée 🙂
      quand je revois les photos de mes filles, bébés, c’est ce qui me vient aux narines qui me fait chavirer ds le passé…..et elles me parlent de mon odeur de maman, pas celle d’une eau de toilette mais celle de ma peau 🙂
      mais il existe également des odeurs qui ‘repoussent’, qui dégoûtent…….qd je peignais à l’huile, il y a 40 ans, l’odeur pouvait me conduire à l’évanouissement et j’en garde une certaine aversion 😦

      J'aime

  2. Laura says :

    Magnifique !

    Aimé par 1 personne

  3. Caroline D says :

    j’aime ces moments en nature avec toi… et ces mots qui nous tournent vers l’intérieur et vers la beauté des choses… merci la louve… de me parler des odeurs… et du vent… à bientôt…

    Aimé par 1 personne

Répondre à Caroline D Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :